Plan cancer: le droit à un 2ème avis médical n’est toujours pas respecté même au sein d’hôpitaux réputés

Le 27 décembre 2018, nous avons été contacté par la Maman de Samuel Tabor, enfant de 15 ans atteint d’un Ostéosacrome, car celle-ci s’est vu refuser le droit à un 2ème avis médical par l’hôpital pédiatrique Armand TROUSSEAU. Nous avons communiqué la nouvelle sur notre page Facebook, touché près de 25000 personnes et généré plus de 4650 interactions entre les partages, les commentaires, les réactions… Les journalistes ont reçu la communication ci-dessous afin de relayer la nouvelle de leur côté.

Hôpital pédiatrique Armand Trousseau – crédit photo paristoric.com

Communication faite aux journalistes

Bonjour,
Malgré les fêtes, la pression continue sur les patients. Et aujourd’hui je vous informe du cas de Samuel TABOR (#SamuelTabor), enfant de 15 ans atteint d’un Ostéosacrome, qui est suivi par le médecin oncologue le Dr TABONE, et doit être opéré le 28/12/2018 à l’hôpital pour enfant Armand TROUSSEAU par le chirurgien le Dr MARY. La Maman, qui souhaitait un deuxième avis médical avant l’opération, a été convoquée par l’assistante sociale de l’hôpital pour enfant Armand TROUSSEAU qui l’a menacé d’informer les services de protection de l’enfance si son enfant n’était pas opéré le 28/12/2018, ceci afin de l’obliger à accepter un traitement sans avoir le droit au 2ème avis demandé par la maman.
Il ne s’agit pas d’une petite opération mais d’une amputation possible alors que des chirurgiens étrangers proposent de voir l’enfant pour faire une opération la moins invasive possible.

Le plan cancer qui donne le droit à un 2ème avis médical n’est pas respecté!

Nous avons besoin de votre aide pour diffuser cette information le plus largement possible SVP et exiger que l’hopital respecte le droit au 2ème avis prévu dans le plan cancer.
L’association AMETIST soutient la Maman actuellement afin qu’elle puisse bénéficier du 2ème avis médical auquel elle a droit et d’une aide financière pour couvrir ses frais juridiques. Et nous demandons  de l’aide afin de diffuser ce message  dans les réseaux sociaux et autour de vous mais aussi de sensibiliser Agnès Buzin (au ministère de la santé) à cet abus de droit et de faire respecter le droit à un 2ème avis médical par les hopitaux de Paris.
Envoyez lui un mail, un courrier ou appelez ses services pour qu’elle exige du personnel hospitalier qu’il respecte le droit des patients.

Ministère des Solidarités et de la Santé

A l’attention d’Agnès Buzyn
14, avenue Duquesne
75350 PARIS 07 SP
Standard : 01 40 56 60 00
Ecrire à la ministre
Cordialement,
Présidente de l’association

Publication Facebook

Sur la page Facebook de l’association, nous avons partagé la lettre de la Maman de Samuel Tabor et demandé à nos abonnés de diffuser l’information auprès de leur réseau.

Publication Facebook du 27 décembre 2018

La famille a été très touchée par l’engouement généré sur les réseaux sociaux. Aussi, elle nous a informé que Samuel n’a pas été amputé le 28 décembre 2018 à l’hôpital pédiatrique Armand TROUSSEAU. Il a bénéficié d’un second avis médical et subira bientôt une opération moins invasive.

A propos d’AMETIST

Depuis 1990, AMETIST réunit des parents, des acteurs privés, de médecins pour créer une dynamique avec ceux qui souhaitent soutenir les actions du Docteur Nicole Delépine.

Cette dernière propose des traitements personnalisés des cancers infantiles. Elle soutient les malades et leur famille défendant le libre choix thérapeutique.

L’un de ses objectifs est d’informer sur l’organisation et le développement de l’oncologie. L’association AMETIST a besoin de vos dons pour pérenniser ses actions.

Bien cordialement,
La Présidente de l’Association